Production de déchets inertes du BTP

Les déchets inertes du BTP représentent près de la moitié des déchets produits en région.


Les déchets inertes répondent à la définition suivante : tout déchet qui ne subit aucune modification physique, chimique ou biologique importante, qui ne se décompose pas, ne brûle pas, ne produit aucune réaction physique, ou chimique, n’est pas biodégradable et ne détériore pas les matières avec lesquelles il entre en contact d’une manière susceptible d’entraîner des atteintes à l’environnement ou à la santé humaine.
Les déchets inertes sont principalement issus du secteur de la construction et des travaux publics : béton, tuiles et briques, matériaux bitumineux sans goudron, terres et pierres (y compris les déblais mais hors terre végétale), vitrage, etc…

Production régionale de déchets inertes du BTP par type de déchet

Mise à jour en date du 17/05/2019

En Nouvelle-Aquitaine, le gisement de déchets inertes du BTP est estimé à environ 11 100 kt (hors gravats de déchèteries). Environ 85 % de ces déchets sont produits par le secteur des travaux publics, 8 % par celui de la démolition et 7 % par le secteur du bâtiment. L’évolution récente du chiffre d’affaires et des effectifs bâtiment et travaux publics conduit à réviser légèrement à la hausse l’estimation du gisement en 2017 par rapport à 2015.

Source CERC Nouvelle-Aquitaine

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l'étude de la CERC Nouvelle-Aquitaine "Déchets inertes bâtiment et travaux publics et matériaux recyclés en Nouvelle-Aquitaine" - Campagne d'enquête 2018 données 2017

Production régionale de déchets inertes du BTP par département

Mise à jour en date du 17/05/2019


Pour en savoir plus :