Valorisation, traitement et élimination des déchets inertes


Le devenir des déchets inertes du BTP en région : une grande part d'inconnue

En 2017, près de 7 205 milliers de tonnes de déchets inertes ont été traitées en Nouvelle-Aquitaine par 350 installations.
Si l'on rapproche ce nombre de celui du gisement de déchets inertes en région, estimé en région à plus de 11 100 milliers de tonnes, ce sont donc près de 35% du gisement qui n'est pas tracé. Les destinations possibles de ces déchets inertes, pour lesquelles il n'existe pas de recensement, sont les suivantes :

  • remblais/exhaussements de sols (projets d’aménagements, terrains agriculteurs, communes...) ;
  • autres installations et plateformes internes des entreprises ;
  • autres régions ou autres chantiers ;
  • dépôts sauvages ou installations illégales.

Flux de déchets inertes en Nouvelle-Aquitaine

Mise à jour en date du 10/05/2019

Source : CERC Nouvelle-Aquitaine

350 installations Dénombrées en région

En 2017, 350 sites de gestion des déchets inertes ont été recensés en Nouvelle-Aquitaine par la CERC Nouvelle-Aquitaine. 16 sites ont également été recensés mais ne font pas parti de l'analyse puisqu'ils sont soient en phase de projet ou leur dossier est en cours d'instruction.

  • 117 carrières (remblayage et/ou recyclage) ;
  • 27 centrales d'enrobage fixes ;
  • 101 installations de stockage de déchets inertes (ISDI) (stockage et/ou recyclage) ;
  • 13 installatuons de stockage de déchets non dangeruex non inertes (ISDND) (stockage et/ou valorisation) ;
  • 92 plateformes de valorisation.

Cartographie des installations de traitement des déchets inertes en région Nouvelle-Aquitaine

Mise à jour en date du 10/05/2019

Répartition des installations de valorisation, traitement et élimination des déchets inertes par département

Mise à jour en date du 10/05/2019

En 2017, les carrières de la région ont valorisé, en remblaiement/réaménagement de leur site, environ 3 116 kt de déchets inertes. Ces tonnages peuvent varier fortement d’une année à l’autre selon les besoins de remise en état des carrières.

Les plateformes de recyclage de déchets inertes ont valorisé près de 1 993 kt. Les filières sont à des niveaux de maturité différents en fonction des départements. Le département de la Gironde recycle à lui seul 862 kt de déchets inertes en raison d’une volonté marquée de développer la filière de la part des professionnels du BTP, du fait d’une faible disponibilité des matériaux naturels et d’une ressource de déchets inertes importante.

Au minimum, 511 kt de déchets inertes ont été valorisées sur les centrales d’enrobage. Le recyclage in situ (centrale d’enrobage mobile) n’est pas comptabilisé dans cette enquête.

Enfin, 1 585 kt de déchets inertes ont été réceptionnées par des ISDI (Installations de Stockage de Déchets Inertes) ou des ISDND (Installations de Stockage de Déchets Non Dangereux) dont 1 171 kt stockées définitivement et 414 kt valorisées dans le cadre de travaux d’aménagement des sites eux-mêmes.

Ainsi, 84% des déchets inertes tracés sur les installations sont valorisés par concassage, en remblaiement de carrière, réutilisés en centrale d’enrobage ou lors de travaux d’aménagement sur les installations de stockage elles-mêmes. Les 16% restants sont placés en stockage définitif.

Du fait de l’importante fraction de déchets inertes produits en région mais dont la destination n’est pas tracée (3 895 kt en « autres destinations »), il n’est pas possible actuellement de caractériser le taux de valorisation matière global des déchets inertes en Nouvelle-Aquitaine. Pour rappel, la LTECV définit un objectif de valorisation sous forme de matière de 70% de tous les déchets du secteur du BTP à l’horizon 2020.

Déchets inertes traités par département selon le type de traitement (tonnes)

Mise à jour en date du 10/05/2019

Déchets d'enrobés traités par anciennes régions (ktonnes ou milliers de tonnes)

Mise à jour en date du 10/05/2019

Présentation des données agrégées à l'echelle des anciennes régions afin de respecter le secret statistique.


Pour en savoir plus :